LETTRE D’INTENTION AUX DEPUTES, SANATEURS ET MEMBRES DU GOUVERNEMENT

Chères mesdemoiselles, chères mesdames, chers messieurs les députés,


Ingénieur thermicien, spécialiste en économies d’énergies, skieur alpiniste et écrivain, dépositaire d’une demande de brevet d’intention d’une solution de récupération d’énergie solaire à très bas coût, je viens vers vous en tant que citoyen qui participe activement au développement du pays, et qui souhaiterait que l’argent commun soit exploité avec plus de pertinence.


J’aspire juste à vous alerter, sous forme d’exemples concrets, et vous présenter selon mes analyses, l’enjeu du 21ème siècle :


La première résulte des conséquences du réchauffement climatique qui devient, comme nous le voyons depuis des années, très problématique.


Aucune solution n’est appliquée sur le terrain pour réduire les émissions de GES alors qu’il y aurait des actions simples et efficaces à entreprendre. (j’ai rédigé un programme à ce sujet « si le changement c’était hier, le bouleversement c’est maintenant »). En voici quelques exemples parlants.


N°1 : Exemple de l’inexpérience de l’administration (dont je fais partie, mais dont je dénonce ici le manque de professionnalisme ou de discernement) : le fauchage des talus ne sert strictement à rien, détruit la faune et la flore, est « publicitairement banni » au bord de l’autoroute de Chambéry (encarts d’affichages), mais pratiqué à grands renforts de tracteurs et de camions sur les routes des cols de la Maurienne et de Rhône-Alpes…. par … le conseil général. L’abattages sauvage d’arbres en bord de route, le souffage des feuilles, et autres défrichages en pleine forêt alpine sont aussi des activités ridiculement polluantes quand on sait que la terre vit depuis 4,5 milliards d’années sans nous ! Autant de milliers de litres de fioul brûlés vifs, comme le damage du peu de neige qu’il reste, dont les émissions favorisent le déclin de notre économie, et surtout, de notre nature qui nous donne pour l’instant, à boire et à manger.


N°2 : Exemple de routes pour 4*4 taillées dans les bois et les champs de myrtilles (cf mes mails envoyés à la commune d’Allevard (38580) et aux eaux et forêts) pour, je cite le gardien, permettre aux touristes de venir plus aisément ! sachant que cette route (refuge de la Pierre du Carre) n’est pas praticable pour un 4*4 normal et qu’elle a obstrué la source du refuge. En sus, ledit refuge est inconnu des touristes de masse. Cette remarque est valable pour le parc National de la Vanoise notamment, où les motos neige et les hélicoptères ont l’autorisation d’être exploités au sein d’un environnement où le visiteur lambda n’a même pas le droit de cueillir une fleur. Pensez vous que ces dispositions soient logiques compte tenu des écosystèmes en place ? Exemple de la pratique hors la loi de moto-cross, 4*4, quad, moto-neige et autre, dans des zones interdites aux engins à moteurs (la liste est longue : Belledonne, Maurienne, Grandes Rousses, Arves, etc.)


J’évoquerais aussi rapidement la problématique de la vitesse sur route et sa pollution engendrée. La quasi totalité des grosses cylindrées deux roues sont hors la loi, de même que les émissions des camions (programmation pirate de la carte d’injection), ainsi que 99% des automobilistes et motocyclistes lors des pics de pollution (je roule à la vitesse autorisée – 20 km/h et je me fais doubler par tout le monde). Quand aux camions (qui devraient être sur les trains), ils ne sont pas restreints lors de ces pics ! La logique de l’être humain … réguler certains et oublier les autres sans argumentaire ni calcul justifié !


N°3 : les dispositions énergétiques du bâtiment : quand cesserons nous d’installer des pompes à chaleur électriques, des chaudières à gaz et fioul sachant que dans 20 ans, toutes ces installations seront à démanteler ? J’ai la solution pour remédier aux demandes énergétiques des bâtiments d’habitations ou tertiaires. Mais les dossiers à mettre en place à l’Ademe sont tellement lourds, et aussi par faute de temps pour l’instant compte tenu de mes obligations professionnelles, que j’ai renoncé pour le moment.


N°4 : Pour votre information, il y a un déficit pluviométrique de 75 % en 2015, 2016, et pire encore pour cet hiver 2016 – 2017, sur nos massifs montagneux. C’est un désastre écologique.  Skieur alpiniste depuis 1987, j’ai réalisé moi même des mesures périodiques annuelles. Lors de l’hiver 1990-1991, il est tombé en cumulé 32 m de neige au col de Thorens en Vanoise à 3000 mètres d’altitude (cumulé = la somme des chutes de neige au cours de l’hiver, de la première à la dernière – soit de novembre à juin). En 2014-2015, il est tombé seulement 6 m, et cet hiver, les mesures sont catastrophiques (- de 3 m).


N°5 : Quand aux glaciers mondiaux, ils perdent chaque année 1600 milliards de tonnes de glace (rapport cnrs 2007-2013) dont l’antarctique et l’arctique.


La barrière de Larsen C va libérer en 2018 l’équivalent d’un cube de glace de 21 kms de côté. Rendez vous compte ? 21 kms d’altitude sur une section de 459 km2 ! Soit 5800 km2 sur 1,7 km d’épaisseur équivalant à 10exp12 tonnes de glace environ (projectmidas.org). Nos enfants se chargeront de nous rappeler les conséquences de cette débâcle. Une falaise de glace de 21 kms ! qui s’effondre ds la mer … témoignage d’une régulation d’un des écosystèmes les plus fragile de la planète, au service de la production mondiale de chaleur qui ne cesse de croitre !


Je suis le seul à revendiquer dans un ouvrage publié, que la température moyenne à la surface de la terre a augmenté de 2,8 °C depuis les premières mesures. Toutes les autres affirmations scientifiques, et les articles lus ça et là dans la presse, font état d’un objectif mondial de contenir le réchauffement climatique à +2°C. C’est faux. Le réchauffement est aujourd’hui de +2,8°C et à + 6°C (2100) l’être humain sera mort ! … si les abeilles survivent d’ici là.

Bref, quelques flashs parmi d’autres… susceptibles d’être développés par centaines. Mais, vous en conviendrez, le texte deviendrait un peu long à digérer.


Extrait de mon opus :

Ce n’est pas être gauchiste que de penser écologie : c’est être visionnaire (éviter que l’homme meure prématurément), capitaliste (il y a de l’argent à se faire quand même pour reprendre toutes les toitures de France en solaire selon mon brevet), et persuadé que chacun peut y parvenir.


La seconde aborde la stratégie financière de notre pays.


Des dysfonctionnements sont apparus au cours des années précédentes par des décisions maladroites ou effectuées dans la précipitation. Il a aussi été médiatisé des transactions qui sont inacceptables pour un intellectuel scientifique et sportif averti que je suis. Ces faveurs induisent des punitions financières, de l’insécurité et une pression psychologique pour celles et ceux qui sont solvables ou qui paient des impots sans se poser de questions.


N°1 : L’intervention armée de la France dans les conflits Arabes ne se justifie pas car les stratégies des grandes puissances d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes qu’au cours du 20ème siècle. Aussi, des milliards d’euros sont engloutis alors que nous voyons bien que de la côte ouest du Sénégal, jusqu’au Karakorum (région nord est du Pakistan), l’instabilité grandit par la présence de troupes armées dangereuses et tentaculaires non maîtrisables. Si la France devient indépendante ou presque énergétiquement parlant, nous aurions moins besoin d’intervenir et notre économie en serait boostée.


N°2 : Les 400 millions de l’affaire Tapie se sont terminés en queue de poisson et la vérité ne sera jamais connue.


N°3 :Un club de foot paye 223 Millions d’euros pour un gars qui tape dans un ballon et qui n’apporte rien au système français, alors que ce budget équivaut à la création d’un CHU neuf. De plus, cet argent est issu d’un pays qui copine avec les terroristes islamistes, lesquels viennent assassiner nos compatriotes en France avec les bénéfices des ventes de tee-shirt fabriqués par des enfants au Bengladesh ou ailleurs. Cette situation est scandaleuse, honteuse, et indigne d’êtres humains normalement constitués. Nos ancètres résistants, mon grand père en faisait partie, doivent se retourner dans leur tombe en voyant leurs enfants gérer le pays de la sorte, eux qui ont payé de leur vie pour que nous jouissions d’une certaine sérénité, sénérité qui rétrécie maintenant comme une peau de chagrin. 


N°4 : Le système Ecotaxe, issu du grenelle de l’environnement 2007, nous a coûté + de 700 Millions d’Euros, et n’a jamais été mis en place. Ce sont nous, payeurs d’impôts, qui avons financé ces 700 millions jetés à la poubelle. L’état est faible devant les revendicateurs de toutes sortes.


Et la liste n’est pas finie …


Par ailleurs il y a certaines situations vécues, images de notre société, où les zones de non droit croissent aussi vite que le démantèlement des commissariats.


N°5 : Nous suivons tous les jours à l’hôpital, des patients qui sont accidentés dans le cadre domestique, mais aussi dans le cadre du travail. Certains ont une assurance personnelle, d’autres pas. Dans tous les cas, vous devez payer le forfait journalier, les surcoûts IRM, SCANNER et autres actes de kinésithérapie, IDE à domicile, masseur ou aide ménagère, ainsi que divers équipements (bas de contension, cannes, fauteuil roulant ou autre).

 


Or, avec la même fréquence, des patients sans couverture sociale repartent incognito de l’hôpital public sans payer leur du. Pour certains, les ardoises sont de 2000 à 4000 €, pour d’autres, 31000 (20 juin 2017 – patient algérien en neurologie), pour d’autres encore, plusieurs centaines de milliers d’euros (et pour les rois d’Arabie ???). Ma mutuelle ne sert donc à rien, ni ma carte CPAM puisque le service de la PASS, à l’hôpital, résoud les dossiers de ceux qui n’ont pas de couverture sociale. La gratuité des soins à l’hôpital n’est pas vraie en soi, pas plus qu’une voiture électrique où vous lisez derrière « zéro émission de CO2 ». La communication, c’est bien à partir du moment où le peuple a accès à la vérité. 99 personnes sur 100 croient que la voiture électrique est propre, alors que c’est absolument faux. Je referme ici cette petite parenthèse. Aussi, nous savons que nous ne pouvons pas absorber financièrement des milliers de dossiers patients supplémentaires qui repartent dans la nature. Où donc sera fixée la limite ? Nous pouvons chacun participer à la reconstruction de l’hôpital public, mais il faut que cette participation soit proportionnelle et que tout le monde, les riches, comme les « pauvres », ou les étrangers, démontrent qu’ils y sont sensibles (stratégie détaillée aussi dans mon programme).


N°6 : Les dysfonctionnements récurrents de la justice, où moult procès, aux jurisprudences pourtant identiques, aboutissent à des jugements différents.


Synthèse générale :


La loi et ses pénalités doivent être appliquée à tous, ou à personne.


Quelle est donc la logique dans notre beau pays ? De profiter des contribuables français, pour donner de l’argent à d’autres, non français ? D’instaurer la politique du « plus fort », du plus méchant, du bandit roi ? De laisser les dérives des riches pollueurs (4*4, yatch, quads, moto-cross, trial, jet-ski, moto-neige, parapente à moteur, et j’en passe) sachant que nos enfants n’auront plus accès à ces loisirs car le thermomètre sonnera le glas avant que le pétrole fasse défaut ? (Je parle de nos enfants avec un grand E. Que ce soit eux, ou nos petits enfants, il n’y a pas de différence). Ces agissements de « politiques administratives » ne sont, ni dans la constitution, ni dans le code de procédure pénale, ni dans le code de la santé publique, ni dans aucun code (que je sache !).


Ces situations alimenteraient une requête de droit pénal, où mes obligations de citoyens seraient contestées, tant que la mécanique que le gouvernement mettrait en place pour que toutes ces inégalités soient traitées n’ait pas été démontrée.


Vous conviendrez qu’en tant que personne solvable, il est tout à fait normal que je revendique le droit d’y voir clair dans la gestion financière du pays, ainsi que les performances justifiées de vos collaborateurs au regard des irrégularités récurrentes et inquiétantes de l’administration française qui pilote notre pays, et ce, depuis 50 ans.


Ces demandes ne sont pas exotiques, elles sont nécessaires pour l’avenir de nos enfants, afin de leur laisser une nature « agréable » sur cette terre que nous leur empruntons, et une sérénité institutionnelle. En référence à cette dernière notion, je ne me sens pas serein ni en sécurité dans mon pays. Alors imaginez-vous des collégiennes dans des institutions comme Echirolles, Vénissieux, Grigny, Mantes la Joly ou les quartiers nord de Marseille ?


 A propos, quand déciderez-vous à vider la France des armes qui sont cachées dans ces banlieues ? A chaque attentat, il y a des perquisitions qui aboutissent. Vous attendez donc qu’il y ait un attentat pour faire travailler les forces de l’ordre ? Croyez-vous que mon patron attende de constater des défaillances dans nos procédures pour venir me voir et me demander de les écrire ?


Pour conclure, je vous lègue gratuitement mon dernier opus (en pièce jointe au mail), sur les changements indispensables pour garantir la sécurité de la nation : fermeté de l’état, et indépendance énergétique. Il est temps de rappeler à la génération 2000 qui est le patron, et les jeunes doivent avoir cette référence : l’adulte donne l’exemple, et c’est lui le patron. Je pense essentiellement aux professeurs, policiers, gardiens de prisons, fonctionnaires de la fonction publique hospitalière qui sont sur le terrain, hués, humiliés, et harcelés par des gamins pour un salaire de misère ! En référence aux agriculteurs qui nous donnent à manger, vous êtes les premiers à apprécier les bons repas accompagnés de bons vins et fromages. Pourquoi ne pas développer notre agriculture et défendre ses intérêts, plutôt que de suivre aveuglément Bruxelle ? Mangez-vous des œufs en poudre dans vos banquets et réceptions ? Alors pourquoi à l’hôpital, les normes imposent des œufs en poudre reconstitués au détriment d’œufs véritables (il y a du bio disponible un peu partout en cherchant bien). Savez-vous qu’une nourriture bio peut guérir des patients fragilisés ?


Voici un extrait de mon roman dramatique, qui porte en toile de fond, les idées d’un changement de prise de conscience que chacun est utile et doit être reconnu en tant que tel. « La montagne, c’est ce tas de cailloux, gelé par endroit, qui apporte de l’eau aux régions sèches, de l’espoir et du sursis à ceux qui sont envahis, de la volonté à ceux qui la visitent, mais surtout, de l’entraide au travers de rencontres inopinées et par là, une véritable mutation de nos propres freins en un esprit ouvert et chaleureux. Nous devenons conscients, au milieu de ces cailloux et ces glaciers, que chaque être vivant ne vit que s’il est accompagné de près ou de loin par d’autres êtres, qu’ils soient intelligents ou illettrés, faibles ou forts, rouge, jaune, blanc ou noir, bipèdes ou quadrupèdes. »


Ceux qui réussissent ont trouvé leur passion, et accomplissent périodiquement un geste pour leurs enfants et / ou leur prochain.


Que l’on soit de gauche ou de droite (ces notions ne veulent d’ailleurs rien dire), nous devrions tous être sensibles à notre environnement, garant de la vie, à qui nous confions nos enfants et petits-enfants. Que l’on ait un château, de belles voitures, ou 500 000 € sur le compte en banque, cela ne servira à rien à nos descendants lorsque le thermomètre annuel aura augmenté de + 6°C ! Souvenez-vous de cette notion pour les plus jeunes d’entre vous. Je prône dans mon programme, que d’ici 10 ans, les conséquences écologiques de la montée du thermomètre seront catastrophiques. En espérant que vous porterez haut les couleurs de la France, et que vous serez sensibles à l’équilibre menacé de notre terre, je vous prie de croire, chers députés, en ma considération distinguée.


Merci d’avoir lu ce message jusqu’à la fin.


Bien à vous

Cyrille Marais

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s